Il est impossible de répondre à cette question. Pour commencer, on peux shooter sur n’importe quelle focale allant pour exemple du 14mm au 200mm voir plus ou moins. Ensuite il y a les ouvertures puis le piqué. Certain ne jureront que part le 85mm d’autre le 50mm, certain à f/1.2 tandis que d’autre à f/2.8, les variables techniques sont infinis tout autant que celles artistiques.

Alors je réalise ce post pour éclairer de nombreux photographes qui se posent trop de questions ou pas assez.

Pour commencer et c’est très certainement le paramètre le plus important, beaucoup vous diront qu’effectuer une prise de vue entre 14 et 50mm déforme les perspectives donc en l’occurence le visage. Oui et non. Oui si vous shootez votre modèles plutôt près. 

Pour annuler cette perspective il faut shooter au minimum à 3 mètres et ce quelque soit l’optique utilisée et votre modèles gardera un visage à l’identique de ce que perçois votre vision. Faite le test si vous doutez de cette réalité.

Ensuite les focales et bien disons qu’il y a des règles établies mais rien n’empêche de les transgresser. Dans les grandes lignes du 14 au 50mm c’est du pied-tête, pour faire simple le modele entier, passé le 50mm on passe au buste (jusqu’à 85mm voir le gros plan plus de 105mm) Perso c’est bien de le savoir. Me concernant et c’est un point de vu artistique n’importe quelle focale peux être utilisé pour du pied-tête. J’utilise beaucoup le 85, 105 et 135 pour des prises de modèles en entier. Ça donne de la profondeur, du relief. Apres c’est une perception purement artistique et personnelle. Et je ne parle pas des ouvertures qui remettent une couche sur le rendu final.

Concernant les focales, il faut savoir aussi que plus votre range augmente plus votre arrière plan s’écrase sans pour autant réduire la profondeur de champs bien au contraire. Pour faire simple une prise à 85mm vous donnera un relief sans excès tandis qu’au 200mm vous aurez une grande profondeur de champs (Le bokeh ) mais un écrasement de cette dernière.

En clair si vous n’avez pas d’argent et souhaitez faire du portrait avec une flou d’arrière plan isolant votre sujet, optez pour un 70-300mm, pas besoin d’une ouverture à f/1.2, mettez votre range entre 105 et 200mm maxi, une ouverture entre f/5.6 et f/8 et vous aurez un résultat de ouf pour à peine 140 euros.

Pour ceux qui souhaite un Zoom qualitatif et bien optez pour un 70-200 f/2.8, vous avez un 85,105,135,200 tout en un. Et pour les plus exigeant et bien optez pour des optiques fixes adaptées à vos envies mais surtout vos besoins.

Pour vous éclairer, je vais vous faire une petite review des optiques que j’utilise le plus en portrait. Ces optiques sont dédiées à une utilisation plutôt artistique mais vous allez vite vous rendre compte qu’il y a aussi le paramètre technique qui entre en compte.

J’utilise essentiellement le 24mm, 35mm et 50mm pour du portrait en streetphotography (Photographie de rue) et le 35mm pour du studio en pied-tête car je n’ai malheureusement pas un studio de 100m2 lol. Pour ce qui est de l’ouverture et bien c’est selon le rendu artistique désiré mais j’ai toutes ces optique en f/1.8.

Ensuite et bien le combiné 85mm,105mm et 135mm.

On va donc commencer par le 85mm. En fait j’en ai deux. Un ouvrant à f/1.4 et un autre à f/1.8. bas ça sert à quoi ? Et bien le 85mm f/1.8 est plutôt bien piqué donc une image très très nette et qualitative mais je recherchais une optique plus douce tout en restant très qualitative dans la même focale. J’ai donc opté pour un Samyang 85mm f/1.4 tout manuel qui me rappelle la douceur de l’argentique. Certes il a ses défauts mais c’est cela qui fait sa force tout autant que ses avantages (presque pas d’aberration chromatique à pleine ouverture) que ce soit sur un Nikon Z6 ou un Sony A7R à 42 millions de pixels. J’utilises ces 2 optiques en studio ou en extérieur.

Ensuite on passe au 105mm Macro f/2.8, l’ouverture n’est pas fofolle mais à 105mm ça suffit amplement pour le rendu recherché. En revanche la y a pas de douceur du tout. C’est du très très piqué comme toutes les optique macro. Je l’ai pris pour deux raisons. En extérieur une prise de vue pied tête est tout simplement époustouflante et de surcroit avec un capteur à plus de 40 millions de pixels, y a même parfois trop de détail et cela même en Zoomant à 300%. La deuxième raison est la prise de vue Fashion et makeup en studio. Apres ça amplifie tous les défauts de votre modèles, je l’ai pris aussi pour des prises de packshoot et de la macro nature.

Il reste donc le 135mm f/2. Alors la on est aussi dans un autre monde, déjà tout est manuel, aucune assistance ci ce n’est la stabilité des capteurs qui permet d’être très précis et comme l’optique est très très piqué ça donne un rendu que je ne parviens a obtenir qu’au moyen format. Un très gros piqué avec une douceur d’arrière plan inégalable. La aussi j’ai opté pour un Samyang. Et pour les prise sans prise de tête et optimisé j’ai toujours mon bon vieux Tamron 70-200mm f/2.8 qui ne m’a jamais fait défaut depuis 2015.

Voila donc comment fonctionne Photomodart concernant la gestion de ses optiques Portrait.

Concernant le moyen format numérique Pentax, j’utilise principalement un 55mm f/2.8 (équ 43mm 24×36), un 75mm (équ 60mm  24×36), un 120mm Macro f/4 (équ 95mm 24×36), un 150mm f/3.5 (équ 118mm 24×36) et un Zoom 80-160mm f/3.5 (équ 62-125mm 24×36). Mais la c’est un tout autre univers.

Voila donc pour ce retour d’utilisation, j’espère vous avoir éclairé sur certains points de détail, n’hésitez pas à me poser vos questions, je reste à votre écoutes.

Artistiquement votre.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *